Dossiers

Arbitre : comment débuter ?

Tu as été joueur... ... Découvre un autre monde en devenant arbitre !

En savoir +

Archives de dossiers

Organigramme DNA 2016-2017

 


Joël DUME le Directeur National de l’Arbitrage présente les grandes lignes des missions de son équipe

 

Après avoir annoncé la liste des collaborateurs au sein de la DNA, Joël DUME a présenté les grandes lignes de son projet pour l’arbitrage national.

D’abord la mise en place d’un nouveau système de désignations des arbitres qui s’appuie désormais sur un comité de sélection de cinq personnes. « Il fonctionne depuis le 23 décembre, avec une formule plus collégiale », poursuit-il.

 

La mission des cinq membres est en effet de visionner toutes les rencontres du secteur professionnel, du Top 14 jusqu’à la Fédérale 1, de consulter les rapports des superviseurs, d’établir une fiche d’observation pour chacun des arbitres et de valider ensuite les désignations. Un mode de fonctionnement participatif, qui permet d’avoir une meilleure connaissance et un meilleur maillage du niveau des arbitres sur tout le territoire

 

Afin d’optimiser la découverte et le suivi des jeunes talents, la réforme du coaching fait aussi partie des améliorations prévues pour la saison prochaine. Il faudra mieux cibler le nombre d’arbitres coachés, et mieux former le nombre de coaches sélectionnés, en leur expliquant ce que l’on attend d’eux : permettre le bien-être de l’arbitre coaché lui permettant d’évoluer grâce à un suivi individualisé, mettre en place des exercices pour atteindre les objectifs fixés, permettre une amélioration globale de ses performances en créant de nouveaux comportements.

 

Dans le même ordre d’idée, le nombre de superviseurs sera revu. Ils auront une formation continue sur les directives techniques et la problématique de l’évaluation des arbitres.


La rencontre de tous les Délégués Territoriaux des Arbitres en janvier a permis d’en retirer des enseignements intéressants, d’abord sur l’organisation de chacun d’eux, mais aussi et surtout sur leurs attentes. Des réunions de secteurs vont être organisées, plus participatives, et centrées sur des problématiques identifiées : effectifs, affiliations, recrutement, désignations, supervisions.

 

Enfin, il faudra pérenniser la représentation des arbitres français au niveau international et définir un programme de développement de l’arbitrage féminin afin que la France soit mieux représentée au niveau mondial.

 

 

 

 

 

©Source FFR

 

 

 

 

haut imprimer

| Accueil | Informations | L'arbitre | La DNA | Contact | Liens | Newsletter
| Plan du site | Mentions légales | Espace adhérents | Actualités |

Copyright © 2008 UNAR Les actualités de l' UNAR